Centre de rééducation de l'Hôpital du Jura

Lettre N

Neuropsychologie

Puisant ses racines dans la démarche antique de l’architecte et médecin égyptien Imhotep qui établissait un lien entre  le cerveau et les symptômes physiques, la neuropsychologie fait partie des disciplines qui connaissent de nos jours un essor considérable avec le développement des neurosciences. Au cours des âges, c’est l’observation clinique des sujets atteints de lésions cérébrales  qui permettra de localiser les structures  cérébrales atteintes, en  s’appuyant également  sur  l’observation du cerveau animal. 

S’il y a 20 ou 30 ans, la neuropsychologie contribuait encore à la localisation des lésions cérébrales par l’évaluation de l’importance des déficits constatés au moyen de batteries de tests, l’avènement de l’imagerie cérébrale, bien plus précise qu’une corrélation déficits - localisation, l’a remplacée avec bonheur. Dès lors, la neuropsychologie a pu s’orienter vers la recherche de la compréhension de mécanismes plus fins qui sous-tendent les comportements humains et en particulier des fonctions qui évoluent positivement ou négativement au cours des âges de la vie.

La neuropsychologie actuelle s’intéresse de manière prépondérante  aux fonctions dites cognitives, comme par exemple la mémoire ou  l’attention  bien souvent perturbées dans de nombreuses atteintes du système nerveux central, elle prendra cependant également en compte les  troubles émotionnels résultant d’une atteinte cérébrale, par exemple un trouble dépressif,  de même que les troubles du comportement, qui peuvent en découler, comme  une plus grande irritabilité du sujet atteint ou un manque de retenue dans son langage ou son comportement, par exemple l’agressivité. En plus des renseignements utiles pour déterminer le siège d’un trouble cérébral et son importance, l’étude neuropsychologique étudie également les relations entre les fonctions étudiées et fournit en conclusion une analyse du fonctionnement cognitif.

En recherche, la neuropsychologie explore non seulement le champ des perturbations induites pas une lésion cérébrale, elle analyse de manière précise les fonctions du cerveau et fournit les explications nécessaires à la compréhension des fonctions cérébrales les plus subtiles non seulement à l’aide de batteries de tests, mais aussi grâce aux avancées de l’imagerie cérébrale fonctionnelle IRM. 

Outil de mesure de la fonction cérébrale, la neuropsychologie joue un rôle essentiel en rééducation. Des bilans spécifiques à chaque problème rencontré et adapté au type de pathologie (Traumatisme cérébro-crânien, AVC, sclérose en plaques, Maladie d’Alzheimer...) permettent d’établir un diagnostic précis et en conséquence de formuler les pistes qui permettront au sujet de récupérer ou de compenser la fonction perdue grâce à la mise sur pied d’un entrainement neuropsychologique. La quantification des troubles permet également de définir le cadre des activités  exigibles du patient sans le surmener, ni l’exposer à des risques, soit le protéger et  lui éviter des conduites dangereuses pour lui et son entourage. C’est donc de concert avec le ou la  neuropsychologue que s’établira le plan de prise en charge d’un malade atteint de lésions cérébrales en respectant ses limites et prenant en compte l’ensemble des troubles liés à sa lésion dans les différentes disciplines en jeu au niveau des soignants, des physio- et ergothérapeutes et plus particulièrement des logopédistes appelés à prendre en charge les troubles langagiers et de la déglutition.

L’apport déterminant de la neuropsychologie dans la fixation des objectifs et des exigences de  la prise en charge lui attribue un rôle prépondérant dans la conduite de la rééducation des sujets atteints de lésions cérébrales.

Neurorééducation

L’ensemble des techniques de rééducation mises en œuvre pour faciliter la récupération de fonctions neurologiques perturbées ou perdues. La neurorééducation procède sur un mode interdisciplinaire et met en jeu la collaboration de médecins rééducateurs et neurologues, d’assistants sociaux, de physiothérapeutes, d’ergothérapeutes, de logopédistes, de neuropsychologues et de soignants spécialisés.

Le neuro-rééducation est très souvent un processus de longue durée et elle met  en jeu les moyens qui facilitent la récupération du sujet atteint. Elle concerne également l’entourage du malade.

Nutrition

L’alimentation est associée au bien-être et à la santé, elle est porteuse d'expériences et de souvenirs agréables.
L'équipe de Nutrition  travaille en étroite collaboration avec les services de soins, les médecins, les médico-techniques (logopédistes, physiothérapeutes, etc.), les préposées aux commandes des repas et l'équipe de cuisine.
Lors de votre séjour  la nutrition peut participer à votre traitement
L’alimentation peut être modifiée pour correspondre à vos besoins.
Si le traitement doit se poursuivre, des modifications de vos habitudes alimentaires devraient intervenir. Un rendez-vous sera fixé avec une diététicienne pour prendre connaissance de votre situation et organiser ensemble les changements nécessaires.
Consultations ambulatoire pour  répondre à vos besoins
Delémont : tél. 032/421 2478/2479
Porrentruy : tél. 032/465 6501/6502
Saignelégier : tél. 032/952 1502
Equipe pluridisciplinaire
Médecin, diététicienne, infirmière, spécialiste de l’activité physique adaptée, psychologue de la santé pour la prise en charge lors de diabète et d’obésité entre autre 
Cours
Des cours sont organisés pour les personnes avec excès de poids ou diabétiques

 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.