Centre de rééducation de l'Hôpital du Jura

Musculation ou renforcement musculaire

Les exercices visent à améliorer diverses qualités : endurance, résistance, force, vitesse. La qualité visée dépend des modalités de l’exercice : intensité de contraction, nombre de répétitions et de séries, temps de récupération, vitesse du mouvement. Le thérapeute doit parfois envisager la distribution préférentielle des fibres lentes et rapides dans certains muscles.

Types d’exercices

Actifs sans résistance : compris par le patient exécuté lentement et sans compensations

Actifs contre résistance : pour une intensification du travail musculaire

Cette résistance peut être manuelle effectuée par le thérapeute, par le patient lui-même, ou avec une aide mécanique (poids, poulie ressorts, haltères, élastiques…)

Passifs par électro-myostimulation

Appliquée aux muscles dénervés totalement ou partiellement, elle est de plus en plus utilisée dans la rééducation des muscles non dénervés et en milieu sportif.

Les contractions musculaires peuvent être

  • dynamiques, concentriques ou excentriques
  • statiques ou isométriques

Types de travail musculaire

Analytique, sur un muscle ou un groupe musculaire ou global sur un ensemble de muscles ou chaines musculaire dans le but de faciliter un mouvement ou d’intégrer un groupe déficitaire.

Isocinétique : qui se réalise à l’aide d’un appareil spécifique

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.